Archives du tag : Grèce

Fitch place 4 banques grecques en défaut partiel

Fitch a abaissé les notations de National Bank of Greece, Piraeus Bank, Eurobank et Alpha Bank pour refléter le « niveau exceptionnellement élevé des risques de crédit », plaçant les établissements en défaut partiel. Ce changement vise à souligner le fait que ces établissements auraient manqué à leurs obligations si un contrôle des capitaux n’avait pas été mis en place, étant donné les retraits massifs de liquidités auxquels ont procédé les citoyens grecques ces derniers jours, inquiets du sort de leur pays face aux négociations avec ses créanciers et du non-relèvement du plafond ELA (« emergency liquidity assistance ») de la part de la BCE.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

La Grèce effectue une demande de prêt via le MES

Le Premier ministre Alexis Tsipras a finalement réalisé une demande de prêt sur trois ans via la Mécanisme Européen de Stabilité (MES), un mouvement en contradiction avec le refus de négocier face aux créanciers de la Grèce ces dernières semaines. Les exigences de la Troika auraient, finalement, été largement acceptées (réduction des dépenses publiques, révision du système de retraites, réforme de la TVA). Les chances d’un Grexit s’éloignent, mais la route reste encore longue pour Athènes, qui devra présenter les réformes au Parlement.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

Qui détient la dette de la Grèce ?

dette-grecque


Sources : Autorités Statistiques Grecques, Ministère des Finances Grec, Commission Européenne, FMI


Début février 2015, la dette de la Grèce s’élevait à 315 milliards d’euros. Le Fonds européen de stabilité financière (FESF), avec 141,8 milliards d’euros prêtés, arrivait largement en tête des créanciers. L’échéance moyenne des prêts accordés dans le cadre du FESF était de 32 ans, le premier paiement ayant lieu en 2013, et le dernier en 2053, selon les données récoltées sur le site internet du fonds.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

Les électeurs grecs rejettent la proposition de plan de sauvetage des créanciers du pays

referendum-grece-vote

La population grecque a massivement rejeté les réformes proposées par les créanciers du pays, au travers d’un référendum historique. Le « Non » l’a emporté à 61,3% ce dimanche 5 juillet, contre 38,7% pour le « Oui », appuyant la volonté du Premier ministre Alexis Tsipras de renégocier les mesures d’austérité auxquelles le pays devait se livrer (réduction des dépenses publiques et réforme du système de TVA). Le futur de la Grèce dans la zone euro s’annonce clairement incertain. Fort de cette victoire, M. Tsipras pourrait demander publiquement à reprendre les négociations sur la dette. De leur côté, les dirigeants de la zone euro se réuniront en urgence dès mardi, pour un sommet consacré aux conséquences des résultats du référendum. Le conseil des gouverneurs de la Banque Centrale Européenne se réunit aujourd’hui afin de se prononcer sur le maintien, ou non, des financements d’urgence aux banques hellènes. A noter que le controversé ministre des Finances Yanis Varoufakis ne prendra plus part aux discussions du fait de sa démission, ce qui devrait jouer en faveur des négociations.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

Les grecs rejettent le plan de sauvetage et augmentent les chances d’un Grexit

Les électeurs grecs ont fermement rejeté (61,3%) la proposition de plan de sauvetage des créanciers du pays, lors d’un référendum historique convoqué par le Premier ministre du pays, Alexis Tsipras. Ce rejet laisse entrevoir deux options claires : soit la Grèce parvient à arracher un accord avec ses créanciers qui comprend une restructuration de la dette (et reste dans la zone euro), soit les autorités européennes campent sur leurs positions, les négociations sur un allègement de la dette échouent et la Grèce sort de l’euro. La possibilité d’un Grexit, même temporaire, ne semble plus être un sujet tabou au sein des instances européennes. Critique sévère des positions tenues par les créanciers de la Grèce, le ministre des Finances Varoufakis ne prendra plus part aux discussions du fait de sa démission, ce qui devrait être favorable aux négociations. La BCE ne devrait pas précipiter un défaut et maintiendra les prêts d’urgence accordés aux banques grecques tant que les négociations se poursuivront.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

Fitch abaisse la note de la Grèce à CC

La notation de long terme grecque a été abaissée de CCC à CC par Fitch, notamment en raison de la convocation d’un référendum sur le plan d’aide au pays. Ce dernier n’est plus qu’à deux crans de la note SD, synonyme de défaut sélectif. « La rupture des négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers a augmenté de façon significative le risque de voir la Grèce manquer à ses obligations au cours des prochains mois, y compris sur les dettes détenues par le secteur privé. Nous jugeons désormais qu’un défaut de la dette de l’Etat détenue par les créanciers privés est probable », a-t-elle déclaré dans un communiqué.


Categories : Actualités, Brèves | Tags : | Laisser un commentaire

Croissance de l’économie irlandaise : contrôle des déficits et réformes fiscales en bonne voie ?

irelande-route

Chacun connait le succès fulgurant de l’Irlande : 6% de taux de croissance entre 1995 et 2008 ont fait d’une des granges de l’Europe l’une des économies les plus florissantes, parois même qualifiée de « tigre celtique ». Malheureusement, un marché immobilier totalement déconnecté de la réalité, en spéculation folle, fortement heurté par les premiers mois d’une crise immobilière mondiale ont porté un coup fatal à l’économie du pays. Les prix de l’immobilier en Irlande se sont écroulés de 47% depuis leur pic en 2007, enfonçant par la même occasion l’économie dans une profonde récession. En mars dernier, l’ancien directeur de la Banque Centrale Européenne, Lorenzo Bini Smaghi, a même déclaré que l’Irlande et le Portugal pourraient avoir besoin de plus d’aides financières pour résister à la crise, notamment s’il leur est impossible de procéder à de nouvelles émissions de dettes avant 2013, comme envisagé. Une situation inextricable ?


Categories : Economie | Tags : , , , | Laisser un commentaire