Les jeux en ligne, un secteur contracyclique et mieux régulé ? | Finance de marché

Les jeux en ligne, un secteur contracyclique et mieux régulé ?

casino-finance

Avec une stagnation de l’indice Euro Stoxx 50 en 2015 et la probabilité de plus en plus élevée d’un Grexit au cours des prochaines semaines, la recherche de valeurs contracycliques s’avère être un véritable défi à l’approche de l’été. Le secteur du jeu, porteur et en plein développement avec l’intégration massive de nouvelles technologies, semble constituer une opportunité intéressante.

« Il s’agit d’un secteur en croissance, dans un environnement global à faible croissance », souligne Greg Taylor, gérant de portefeuille chez Aurion Capital Management. « Nous cherchons désespérément des idées ne reposant pas sur des ressources naturelles, et ce secteur ne présente pas la même sensibilité ». L’ETF MarketVectors Gaming (BJK) a perdu 35% de sa valeur en un an, mais semble s’être stabilisé depuis six mois.

Selon H2 Gambling Capital, les capitalisations des grandes compagnies en ligne de casino et de bingo pourraient atteindre la somme de 13,5 milliards de dollars d’ici 2018, soit une croissance annuelle de 10% d’ici-là. L’une des raisons à cela, hormis les efforts conséquents consacrés par les groupes traditionnels physiques pour investir le marché en ligne, tient aux contrats de sponsoring conclus pour attirer le grand public, notamment avec des sportifs de haut niveau ou des clubs de l’élite afin de s’adresser aux jeunes générations, mais également aux investissements massifs pour développer des plateformes robustes sur internet ainsi que des applications. Aujourd’hui, seuls les grands groupes avec une certaine expérience ont réussi à franchir le pas rapidement pour s’immiscer sur smartphones. La plupart des applications développées sont disponibles sur Apple, Android ou Blackberry, et offrent une expérience utilisateur nouvelle.

Casino.com, site appartenant au groupe Mansion, incarne parfaitement ces nouvelles tendances. Avec ses dix années d’expérience, le groupe propose aujourd’hui à de nouveaux joueurs de s’inscrire en quelques minutes, ces derniers pouvant s’adonner au jeu sur leur ordinateur ou directement sur leur smartphone. Une dualité qu’il est important de considérer à l’heure de sélectionner les valeurs boursières à fort potentiel.

Le secteur a connu ces dernières années une croissance en berne et une compétition de plus en plus accrue, ce qui a donné lieu à des processus de consolidation aujourd’hui bien entamés. Les vagues de réglementation en Europe n’ont pas non plus été très porteuses, du moins dans un premier temps. Changer la régulation du secteur se traduirait certainement par une hausse des coûts pour les acteurs, et donc une réduction de leur rentabilité. En revanche, elle pourrait clarifier les domiciliations fiscales autorisées par le Vieux Continent une bonne fois pour toutes, ce qui faisait jusqu’ici débattre les analystes boursiers. Au Royaume-Uni par exemple, le gouvernement oblige depuis cette année les opérateurs à se doter d’une licence et à payer leurs taxes directement sur le territoire. De façon similaire, l’Union Européenne s’est dotée d’une taxe digitale, entrée en vigueur le 1er janvier.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *