Questions sur la valorisation des actions et leur comportement en bourse

Quelques questions sur la valorisation des actions et leur comportement en bourse

Les modèles de valorisation des actions sont essentiels pour comprendre l’évolution des cours de Bourse. Quelles sont les grandes caractéristiques des actions ordinaires ou des actions de préférence ? Est-il possible d’acheter des actions directement sur le marché primaire pour un individu ? Les actions, les dividendes et leur valorisation ne devraient plus avoir de secret pour vous. Testez vos connaissances et, lors d’un entretien en finance, ne négligez pas l’importance des exemples concrets ou historiques pour étayer vos démonstrations.

Categories : Finance, Généraliste | Tags : | Laisser un commentaire

Comment calculer le taux de rentabilité comptable d’un investissement ? Définition & exemple

Comment calculer le taux de rentabilité comptable d'un investissement ? Définition & exemple

Outre le calcul de la valeur présente, probablement l’un des plus répandus parmi les financiers, de nombreuses méthodes de valorisation existent avant de considérer le bien-fondé d’un investissement. Celle du taux de rentabilité comptable (TRC) peut parfaitement être intégrée au processus de planification financière. Comment calculer le taux de rentabilité comptable d’un investissement ? Est-ce une formule fiable ? Explications, à travers un exemple numérique.

Categories : Finance, Généraliste | Tags : | Laisser un commentaire

Les caractéristiques des actions de préférence

Les caractéristiques des actions de préférence

Droit de vote, perception des dividendes, participation à une course aux procurations… Si de nombreux droits sont attachés aux actions ordinaires, ceux-ci sont parfois jugés insuffisants ou sous-optimaux, au point de vouloir détenir des actions de préférence. Pourquoi l’entreprise décide-t-elle, parfois, d’instaurer une certaine inégalité entre ses actionnaires ? Quelles sont les caractéristiques des actions de préférence ? Peut-on assimiler actions préférentielles et obligations ?

Categories : Finance, Généraliste | Tags : , | Laisser un commentaire

Les caractéristiques des actions ordinaires

Les caractéristiques des actions ordinaires

Détenir une action n’est pas seulement une prise de risque ou un pari à la hausse sur le cours d’une entreprise. De multiples droits, ainsi que des privilèges, sont attachés à cette partie du capital. La plupart des actions sont dites « ordinaires » ; elles ne jouissent d’aucune préférence en matière de dividende ou ne profitent pas d’un droit de regard supérieur sur les actifs en cas de faillite. Quelles sont les caractéristiques des actions ordinaires ? Comment, à partir d’une simple action, peut-on participer à une course aux procurations ou à l’émission d’actions nouvelles ?

Categories : Finance, Généraliste | Tags : , | Laisser un commentaire

Valeur d’une action & dividendes futurs : première méthode de valorisation

Valeur d'une action & dividendes futurs : première méthode de valorisation

Le 31 décembre 2013, l’action Orange clôturait l’année à 9€. Issue d’un secteur différent, celle du Crédit Agricole finissait, elle, à 9,30€. Des cours somme toute assez comparables. Pourtant, entre les deux actions, les différences de dividendes étaient notables. Alors que le géant des télécommunications affichait un taux de dividende proche de 9%, le réseau bancaire peinait à dépasser les 2%. Dès lors, pourquoi les cours des deux actions sont-ils aussi proches ? Si savoir comment valoriser une obligation semble aisé, du fait des flux financiers futurs connus de tous (coupons & principal), donner une valeur précise, mathématique, à une action, s’avère bien plus ardu. L’une des méthodes les plus courantes consiste à actualiser les flux financiers futurs. Comment peut-on valoriser une action à partir de ses dividendes ? A quel moment l’investisseur tient compte de l’exigence de rentabilité ? Explications, avec un exemple numérique.

Categories : Finance, Généraliste | Tags : | Laisser un commentaire

Questions sur les obligations et les taux d’intérêt

Questions sur les obligations et les taux d’intérêt

Avec le ralentissement programmé du programme d’assouplissement quantitatif décidé par la FED, 2014 risque bien d’être une année charnière dans l’histoire des obligations. Les rendements des bons du Trésor américain sont attendus à la hausse, de quoi générer de nouvelles opportunités d’investissement. Envie de travailler sur un desk Fixed income ou de parfaire vos connaissances en dehors du monde des actions ? Voici une série de questions sur les obligations et les taux d’intérêt, de niveau assez basique. Du calcul du rendement à l’échéance au processus de notation financière, en passant par la structure par terme des taux d’intérêt, les obligations n’auront plus aucun secret. Lors d’un entretien en finance, n’oubliez pas de fournir des exemples afin d’appuyer vos explications.

Categories : Emploi, Finance, Généraliste | Tags : | Laisser un commentaire

Comment calculer un taux d’intérêt réel à partir d’un taux d’intérêt nominal : exemple numérique

Comment calculer un taux d’intérêt réel à partir d’un taux d’intérêt nominal : exemple numérique

Avec une inflation d’à peine 0,7% dans la zone euro en 2013, un plus bas depuis 2009, la hausse des prix ne semble pas être une considération de premier plan pour les investisseurs à l’heure actuelle. Pourtant, l’inflation peut avoir un impact important sur la rentabilité d’un investissement. Comment ajuster une rentabilité avec l’impact de l’inflation ? Comment calculer un taux d’intérêt réel à partir d’un taux nominal ? Découvrons un exemple de conversion, à travers un exemple numérique.

Categories : Finance, Généraliste | Tags : | Laisser un commentaire

La notation financière : information sur la qualité de la dette

La notation financière : information sur la qualité de la dette

Régulièrement sous les feux des projecteurs, les agences de notation jouent un rôle fondamental dans l’évaluation du risque lié aux instruments de dette dans l’économie. Les noms de Standard & Poor’s, Moody’s ou Fitch Ratings sont en effet régulièrement associés aux grandes débâcles financières, à tort ou à raison. Dans la pratique, ce sont pourtant les entreprises qui paient les agences afin d’être notées. De façon générale, que signifie la notation financière ? Comment permet-elle de rendre compte du risque de crédit d’un émetteur ?

Categories : Finance, Généraliste | Tags : , | Laisser un commentaire

Christian Jimenez (Diamant Bleu Gestion) : « Les actions européennes peuvent connaître une troisième année consécutive de hausse »

Christian Jimenez (Diamant Bleu Gestion) : « Les actions européennes peuvent connaître une troisième année consécutive de hausse »

Même si les récentes décisions de la Banque Centrale Européenne ont poussé les indices de la région vers de nouveaux sommets, il est encore possible de se positionner sur certains retards de valorisation insiste Christian Jimenez, Président co-fondateur de Diamant Bleu Gestion.

Categories : Interview | Laisser un commentaire

Rémi Lelu de Brach (Quilvest Gestion) : « Les mesures de la BCE pourraient faire revenir près de 280 milliards d’euros dans le marché »

Rémi Lelu de Brach (Quilvest Gestion) : « Les mesures de la BCE pourraient faire revenir près de 280 milliards d’euros dans le marché »

Le pari de la Banque centrale européenne portera-t-il ses fruits ? La réunion du 5 juin 2014 a marqué un tournant dans l’histoire de la politique monétaire au sein de la zone euro, avec la mise en place d’un taux de dépôt négatif et la fin de la stérilisation du Securities Market Program (SMP). Rémi Lelu de Brach, gérant taux chez Quilvest Gestion, revient sur ces changements.

Categories : Interview | Laisser un commentaire

Pourquoi une entreprise peut-elle choisir de détenir des liquidités ?

Pourquoi une entreprise peut-elle choisir de détenir des liquidités ?

Au 31 décembre 2013, le groupe de communication Publicis a annoncé à ses actionnaires, par le biais de son bilan consolidé, qu’il ne détenait que 1,4 Mrd€ de trésorerie, pour un actif dépassant les 14 Mrd€. Au sein même de cette trésorerie ne figuraient d’ailleurs que 441 M€ en banques et caisses, le reste (1 Mrd€) étant constitué de placements à court terme. Pourquoi une entreprise décide-t-elle parfois de conserver une part relativement faible de liquidités sur son bilan ? La détention de liquidité est-elle un coût ?

Categories : Entreprise, Finance | Laisser un commentaire

← Articles plus anciens