Investir dans des actions à haut dividende | Finance de marché

Investir dans des actions à haut dividende et faible volatilité, seule alternative actuelle ?

04-creux

Les actions peuvent dégager des revenus, mais pour cela, les investisseurs doivent être prêts à supporter une certaine volatilité. Lorsque les marchés sont porteurs, cette volatilité ne semble pas être un grand problème. Mais lorsque les marchés sont en pleine phase de correction, le discours est tout autre. Il n’est pas impossible de concilier haut revenu et faible volatilité, en se concentrant sur des stratégies d’investissement particulières.

Réconcilier dividende et volatilité

L’époque où les investisseurs pouvaient satisfaire leurs exigences de revenu avec une volatilité moindre, à travers de juteux placements obligataires par exemple, est révolue. Même les créances souveraines, surtout en Europe, ont montré leurs limites ces dernières années, surtout à la périphérie du continent. L’intervention ultra-accommodante des Banques centrales, aux Etats-Unis ou en Europe, a laissé la place à un environnement à taux d’intérêt nuls, voire négatifs, limitant d’autant les possibilités d’investissements sans risques.

Les investisseurs se sont naturellement, mécaniquement, portés vers des investissements plus risqués, comme la dette spéculative ou les actions, par manque d’alternative. Aux Etats-Unis, après plus d’une demi-décennie de marché haussier, la stratégie s’est finalement avérée payante. En Europe, les soubresauts de la crise grecque ont donné des résultats plus mitigés.

Une stratégie d’investissement sur actions à haut dividende et faible volatilité doit être analysée à la lumière des alternatives disponibles. Les investisseurs très défensifs souffrent en effet d’un coût d’opportunité élevé en continuant de construire des positions obligataires. Ces dernières voient leurs rendements affectés par une inflation renouvelée (la Réserve Fédérale semble bien partie pour atteindre son objectif de 2% de hausse des prix), mais également par une duration de plus en plus forte. Ne trouvant pas ou plus de rendements à court terme, les investisseurs sont nécessairement portés vers des maturités de plus en plus élevées, ce qui augmente d’autant leur risque en cas de hausse des taux d’intérêt.

Etant donné les défis auxquels font face les investisseurs défensifs et à revenu, les actions à haut dividende et faible volatilité se sont naturellement imposées comme une solution intérimaire attrayante. Plus que le niveau de dividende payé par les entreprises sélectionnées, les investisseurs doivent toutefois se demander si le dividende a progressé au cours des dernières années et si celui-ci est soutenable pour les années à venir, au vu du bilan et du compte de résultats de l’entreprise.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *