Les notations financières : processus & réévaluation | Finance de marché

Les notations financières : processus & réévaluation

notation-financiere

Les notations financières sont régulièrement pointées du doigt en ce qu’elles pourraient être partiales voir influencées par les acteurs qui sont notés, ou tout simplement parce qu’elles ont une capacité à provoquer une certaine volatilité, en particulier lorsqu’elles sont mauvaises. Qu’est-ce qu’une notation financière ou notation de la dette (en anglais « credit rating ») ? Quelles sont les agences spécialisées en la matière ?

Processus de notation financière

Lorsqu’un investisseur s’intéresse à une obligation ou souhaite financer une entité, évaluer correctement le risque crédit de sa contrepartie devient fondamental. Outre sa propre analyse crédit, traditionnelle, ou l’élaboration d’un modèle d’évaluation du crédit, il est possible de s’appuyer directement sur les notations financières attribuées à l’entité en question.

Une notation financière est une opinion formelle émise par un spécialiste, portant sur le risque de défaut auquel sont soumis les investisseurs lorsqu’ils s’intéressent notamment à des obligations émises par une entité. Les entreprises spécialisées dans l’attribution de notations financières sont appelées « agences de notation ». Parmi les plus connues, l’on pourra citer Moody’s Investors Service, Standard & Poor’s Corporation, Fitch Ratings ou Dagong Global Credit Rating. Les symboles utilisés par ces agences de notation et leur signification sont largement répandues et globalement similaires ; ils forment généralement ce qu’il conviendra d’appeler des « grilles de notation » (AAA, AA, A, BBB, BB, etc.).

Le processus de notation débute lorsqu’une agence de notation reçoit une demande formelle de la part de l’entité souhaitant émettre une obligation et désireuse d’afférer une notation à celle-ci. Les coûts associés à l’obtention de cette notation sont à la charge de l’émetteur. Si les organisations demandent à recevoir une notation, c’est souvent qu’en absence de notation, placer de la dette auprès d’investisseurs serait encore plus difficile. Il est parfaitement possible qu’une agence de notation se voit contacter pour évaluer une organisation, sans que celle-ci n’ait d’obligations sur le marché. C’est par exemple le cas pour les entreprises prenant part à des transactions sur produits dérivés, notamment des swaps, et désireuses de prouver à leurs contrepartie leur solidité financière.

Les notations ne sont pas figées dans le temps. A tout moment, les agences ont la capacité de revenir sur leur avis, se prononçant pour une amélioration si la capacité financière de l’émetteur est meilleure que dans le passé, ou une dégradation dans le cas contraire.

Avant que la note ne soit modifiée, les agences de notation annoncent leur intention de réévaluer le risque de crédit (« mise sous surveillance »). Elles spécifient souvent dans quel sens la notation est susceptible d’être révisée. Il se passe en général moins de trois mois avant que la nouvelle notation ne soit connue.

Par ailleurs, les agences accompagnent leurs notations de perspectives. Il s’agit d’une projection quant à la future révision de la notation. D’ici six à douze mois, la notation peut ainsi être améliorée, gardée telle quelle ou dégradée. On parle alors de perspectives favorables, positives, neutres, stables, défavorables ou négatives.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Finance, Généraliste | Tags : | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *