Calcul du ratio de liquidité générale ou ratio du fonds de roulement : exemple

Calcul du ratio de liquidité générale ou ratio du fonds de roulement : exemple

L’une des principales préoccupations pour un fournisseur ou pour une banque commençant à travailler avec un nouveau client, outre la pérennité des commandes et de la relation, est la solvabilité. Le client peut-il payer ses dettes ? Quelle est sa solvabilité ? Les mesures de liquidité fournissent de nombreuses informations sur la santé financière à court terme d’un partenaire. Pour avoir une première idée de la capacité de remboursement d’une entreprise, il est souvent fait appel au ratio de liquidité générale.

Ratio de liquidité générale : formule

Le ratio de liquidité générale équivaut au rapport de l’actif circulant (actifs les plus liquides d’un bilan) au passif à court terme (dettes à moins d’un an). Il est également appelé « ratio du fonds de roulement » :

Ratio de liquidité générale

Prenons l’exemple d’une compagnie qui déclarerait posséder 1.500€ à la banque et 350€ de stocks. Ses dettes à moins d’un an envers les fournisseurs, elles, s’élèvent à 1.200€. Son ratio de liquidité générale est donc de :

Ratio de liquidité générale : exemple

Parce que l’actif circulant et le passif à court terme peuvent, en théorie, être convertis en liquidités rapidement, le ratio de liquidité générale fait office de mesure de solvabilité à court terme. Dans l’exemple ci-dessus, pour chaque euro que l’entreprise doit, celle-ci possède 1,54€ d’actifs à court terme. Ses dettes à court terme sont couvertes 1,54 fois par ses actifs à court terme.

Pour un créancier, un fournisseur ou une banque, plus le ratio de liquidité générale est élevé, meilleure est la situation. Un ratio élevé facilite la confiance et le travail de l’entreprise, mais celui-ci peut également signifier que l’entreprise n’alloue pas de manière optimale ses ressources, notamment vers des investissements de long terme. Elle peut par exemple détenir des quantités de liquidités à la banque bien trop importantes au regard de ses dettes, qui pourraient être utilisées pour acquérir de nouvelles machines ou une nouvelle usine. En général, les entreprises essaient de maintenir un ratio de liquidité générale au-dessus de 1. Si ce ratio est inférieur à 1, cela signifierait que le fonds de roulement est négatif, ce qui est en général mauvais signe.

Comme n’importe quel ratio, le ratio de liquidité générale peut être manipulé. Imaginons que l’entreprise décide de s’endetter avec un prêt de long terme. Ceci augmenterait le passif à long terme, tout en augmentant les actifs de court terme (liquidités disponibles à la banque). Le ratio de liquidité générale s’envolerait, sans pour autant que la situation financière de l’entreprise ne se soit réellement améliorée.

D’autres mesures peuvent s’avérer utiles pour évaluer la pertinence du ratio de liquidité générale, comme le ratio de liquidité restreinte ou le ratio de liquidité immédiate, mais également les ratios d’endettement.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Entreprise, Finance, Généraliste | Tags : , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *