Archives de la catégorie : Définition

Muraille de Chine

Une muraille de Chine désigne une séparation supposée parfaitement étanche, établie à l’intérieur d’un établissement entre diverses activités ne devant pas s’influencer ou mettre leurs informations en commun. Ce type de cloison étanche doit éviter les conflits d’intérêt (entre audit comptable et conseil ou entre analystes et introducteurs, par exemple), ainsi que le risque de délit d’initié (entre la gestion d’actif et les fusions-acquisitions par exemple) ; le dispositif doit être suffisamment crédible pour pouvoir constituer une défense valable en cas d’accusation de justice.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Marché organisé

Un marché organisé est un marché fonctionnant de façon globale, centralisée, réglementée et standardisée. L’ensemble des ordres fait l’objet d’une confrontation via un système de cotation. Les transactions sont réalisées entre des contreparties qui ne se connaissent pas, n’ont aucun lien entre elles et dont les échanges ne sont, en général, pas quantitativement symétriques. Un organisme de compensation sert d’interface et assume le risque de contrepartie. NYSE Euronext, CME Group et Eurex sont des exemples de marchés organisés.

On distingue généralement marché organisé et marché de gré à gré.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Gestion quantitative

La gestion quantitative désigne une gestion d’actifs utilisant un modèle économétrique. Celui-ci analyse l’évolution des cours en fonction de variables conjoncturelles et les transforme en instructions de répartition et de gestion des avoirs. La composition du portefeuille résulte des données issues du modèle et non des préférences personnelles du gérant qui se charge éventuellement des données à introduire et du choix des valeurs les plus conformes aux caractéristiques quantitatives à observer. Les résultats obtenus par les quantitativistes sont assez souvent comparables à ceux d’une gestion indicielle.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Provisions

Les provisions sont des charges ne donnant lieu à aucun décaissement et résultant de la dépréciation d’un élément d’actif non amortissable, de l’émergence d’un risque ou de l’apparition d’un coût certain, mais futur. On peut ainsi constituer des provisions pour la perte de valeur d’un terrain, la dépréciation d’un stock, le risque de non-remboursement d’une créance, un litige juridique, les congés payés du personnel ou la restructuration de l’entreprise. Son caractère de charge rend la dotation aux provisions déductible des résultats de l’entreprise. Une provision peut n’être que provisoire et donner lieu à reprise, c’est-à-dire à la comptabilisation d’un produit compensant, a posteriori, une dotation devenue injustifiée ; cela a naturellement pour effet inverse d’accroître le résultat imposable. Les provisions techniques constituées par les assurances sont un ensemble de disponibilités définies par la réglementation, leur permettant de faire face à tout moment à leurs engagements vis-à-vis de leurs ayants droit.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Pilule empoisonnée

Une pilule empoisonnée est un instrument de défense contre une offre d’achat hostile. Tout dispositif préventif destiné à entraver l’action d’un éventuel raider peut être qualifié de « pilule empoisonnée ». On peut citer l’obligation de déclaration d’un seuil infinitésimal, tel qu’un pourcent du capital ou la limitation des droits de vote au-delà de ce seuil, une possibilité massive et instantanée d’endettement ou d’augmentation de capital, une stratégie préprogrammée d’aliénation des actifs les plus précieux, tels que marque ou brevets, etc.

Les pilules empoisonnées sont souvent plus appréciés des dirigeants d’entreprise, soucieux de conserver leur place que de leurs propriétaires, puisque ceux-ci y perdent le caractère opéable de leur société et donc d’éventuelles offres alléchantes, voire une bataille boursière. Elles nécessitent l’accord des actionnaires et font souvent baisser le cours du titre. Sur un plan juridique, ce type de manœuvre suscite de nombreuses contestations et semble contraire à l’intérêt social, avec le risque d’abus correspondant.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

NAIRU

Le NAIRU (de l’anglais Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment) désigne un niveau minimal de chômage n’accélérant pas l’inflation. La hausse des prix étant une inquiétude majeure pour les marchés financiers, le niveau du NAIRU donne lieu à de nombreuses études… lesquelles génèrent d’ailleurs autant de débats. Un taux de sous-emploi élevé présente des inconvénients économiques et politiques évidents mais limite les pressions inflationnistes en raison de ses effets dépressifs sur les salaires et la demande. Il faut donc réduire le chômage mais sans dépasser le seuil au-delà duquel les difficultés de recrutement, les hausses de salaires et une confiance en hausse accroissent les coûts et la demande au point de ranimer les prix. On estime couramment le NAIRU aux environs de 4%.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Insolvabilité

L’insolvabilité désigne, pour un individu ou une société, l’impossibilité de faire face à ses obligations financières et de procéder aux paiements correspondants avec tous les actifs disponibles. Il peut advenir qu’un agent économique illiquide devienne de ce fait insolvable, tout en ayant une situation nette initiale positive ; cette situation se produit lorsque les actifs sont indisponibles, qu’il y a impossibilité de recourir au crédit, quelle qu’en soit la raison, et que la liquidation des biens provoque une décote de ceux-ci. L’insolvabilité d’une entreprise oblige celle-ci à déposer son bilan, c’est-à-dire à remettre son sort à la justice.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Initié

Un Initié est une personne qui, en vertu de ses fonctions ou dans l’exercice de ses fonctions, détient une information privilégiée et confidentielle, lui permettant de tirer un profit boursier (ce qui constitue alors un délit). Il s’agit par exemple d’informations sur une fusion-acquisition ou sur les résultats d’une entreprise cotée en bourse.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Courbe en J

La courbe en J est une expression désignant l’évolution graphique du solde de la balance commerciale d’un pays, suite à la dépréciation ou à la dévaluation de sa monnaie. Suite à un tel changement de valeur, on observe généralement une dégradation du solde des échanges à court terme, notamment du fait d’importations devenues plus onéreuses, avant que les demandes internes et externes ne se réajustent. Dans un second temps, la baisse des achats à l’étranger et la progression des exportations, sous l’effet de l’accroissement de la compétitivité obtenue de la baisse du taux de change, génèrent une amélioration du solde extérieur (hausse de la courbe : barre verticale du « J »). L’automaticité d’apparition d’une courbe en « J » lors d’un affaiblissement de la monnaie est très contestée.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Marché interbancaire

Le marché interbancaire est un marché où échangent les banques, effectuant entre elles des opérations de prêt et d’emprunt, de façon libre. La Banque centrale peut également y intervenir, afin de prêter ou reprendre des liquidités. Les échanges se font au taux interbancaire. A noter qu’un établissement bancaire peut à la fois être prêteur et emprunteur sur le marché interbancaire.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

Jeton de présence

Un jeton de présence est une rémunération forfaitaire accordée aux membres se réunissant lors d’un conseil d’administration d’une société anonyme (présidents-directeurs-généraux, directeurs généraux, administrateurs). Le montant est fixé par les actionnaires et est fonction de l’assiduité des membres du conseil d’administration.


Categories : Définition | Tags : | Laisser un commentaire

← Articles plus anciens

Articles plus récents →