Des raisons d’investir dans les actions US après le Brexit | Finance de marché

Des raisons d’investir dans les actions US après le Brexit

06-autumn

Après le spectaculaire Brexit, venu couronner une année pleine d’anxiété (chute du pétrole, crainte de dévaluation du yuan chinois, manque de croissance et d’inflation, hésitations de la Réserve Fédérale face à la montée des taux directeurs), faut-il désormais revenir vers le marché actions US ? Plusieurs facteurs le rendent actuellement intéressants pour les investisseurs.

L’économie US repart

Alors que l’économie européenne semble encore au ralenti, freinée par des taux de chômage élevés et des déficits en hausse, le panorama aux Etats-Unis semble plus favorable. Tous les yeux sont rivés sur la prochaine hausse des taux d’intérêt directeurs de la part de la Réserve Fédérale, signe d’un rebond de l’économie US. La dynamique est bonne, et les investisseurs cherchent actuellement à savoir quelle est l’ampleur du retour de l’inflation (peut-on atteindre les 2% annuels de hausse des prix d’ici 2017 ?) et la vigueur du marché de l’emploi (peut-on rester durablement sous les 5% de taux de chômage ?).

Les rendements obligataires sont insuffisants

Les rendements des titres obligataires sur le souverain US sont à un plus bas historique. Le taux de rendement actuariel des Bons du Trésor US 10 ans dépasse à peine les 1,5%. En parallèle, le taux de dividende à 12 mois du S&P 500 s’élève à 2,15%. En combinant des actions à très faible volatilité et à haut rendement en dividende, les investisseurs peuvent donc se construire une position provisoire, plus attractive que le souverain US.

A risque extrême, opportunité unique

Nul doute que les risques sont élevés à l’heure actuelle tant d’un point de vue géopolitique ou économique que monétaire. La Réserve Fédérale, en ne sachant encore quel chemin emprunter pour la hausse des taux directeurs (combien de hausses pour 2016 et 2017 ? de quelle ampleur ?), maintient une forte volatilité sur les marchés. Cependant, plus l’incertitude est forte, plus celle-ci est reflétée dans des cours boursiers pessimistes, déprimés, et plus ces derniers peuvent représenter un bon point d’entrée pour un investisseur patient capable d’atteindre une normalisation.

Des bilans solides

Malgré les inquiétudes nourries par la croissance des salaires et leur impact sur la profitabilité des entreprises américaines, les bilans sont particulièrement solides et profitent d’un environnement unique. Les entreprises possèdent beaucoup de liquidités, peuvent se refinancer à des taux historiquement bas pour appuyer leur croissance ou assainir leur bilan – à tel point que l’émission de dette possède même un effet bénéfique sur les comptes de résultats, dans la mesure où elle permet aux entreprises d’améliorer leur ratio bénéfice par action, grâce des à programmes de rachats d’actions.

Des rendements relativement supérieurs

Les investisseurs ultra-défensifs, obligataires, sont actuellement pris entre deux feux. La faiblesse extrême des titres de créances d’une part, et, d’autre part, la remontée inquiétante de l’inflation qui abaisse les taux d’intérêts réel. Dans un environnement où les rendements peuvent même devenir négatifs, les actions US peuvent finalement constituer un moindre mal.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actualités | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *