Dodge Viper SRT 2013, terriblement vénéneuse | Finance de marché

Dodge Viper SRT 2013, terriblement vénéneuse

00-dodge-viper-srt

Un venin intact. Dévoilée au Salon de l’Auto de New York, la Dodge Viper SRT 2013 en aura mordu plus d’un.Ce serpent, troisième génération du supercar américain, présente des lignes toujours aussi uniques. Découverte des premières photos et de la vidéo de présentation.

Une mue singulière

Vu de l’extérieur, on retrouve les éléments qui font l’essence du modèle, comme un capot allongé, un habitacle reculé et une prise d’air avancée, ainsi que des phares à l’allure maligne.Les « branchies », disposées sur les ailes, impressionnent toujours autant. Pourtant, l’ensemble a l’air encore plus compact, plus agressif que les premières versions, habituellement caractérisées par des lignes assez rondes.

Côté poids, un sérieux effort a été fait par les ingénieurs de la marque. La nouvelle capote, le toit et le haillon sont réalisés en fibre de carbone, d’où des économies substantielles par rapport aux précédentes versions (50 à 60% pour ces parties de la voiture). Quant aux portes, l’aluminium vient remplacer la technologie précédemment utilisée. Chacune d’entre elles pèse désormais 3 kilos de moins. Phares, systèmes de câblage, batteries et vitres latérales n’ont pas non plus été épargnés.

Mais l’une des avancées les plus notables est certainement à l’intérieur même de l’habitacle. Encore quelque peu délaissé précédemment, celui-ci est désormais soigné et luxueux, et inclue des baquets de course en cuir signés Sabelt. Outre des finitions sobres et de qualité, c’est l’électronique qui s’impose un peu plus, avec un écran tactile de 8,4 pouces servant d’interface avec le conducteur.

Pour ce qui est des qualités intrinsèques, la mue se veut singulière, à travers un poids allégé donc, mais également un châssis plus rigide, un moteur plus puissant, une transmission renforcée, et des freins plus fermes. Le résultat ? Un V10 8,4 L de 640 ch à 6.150 tours/minute, pour un couple de dépassant les 810 N.m, une boîte manuelle 6 rapports Tremec TR6060, et un poids à sec de 1.486 kg pour la Viper SRT.

Des compétences venimeuses, qui expliquent pourquoi le prix de la vipère devrait dépasser les 100.000 euros. De quoi refroidir plus d’un fan. « Ce n’est pas une voiture qui nous fera gagner beaucoup d’argent », concède Ralph Gilles, président de Street and Racing Technology (SRT). Mais « cela montre que nous avons toujours une âme ».

01-dodge-viper-srt

02-dodge-viper-srt

03-dodge-viper-srt

04-dodge-viper-srt

05-dodge-viper-srt

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Lifestyle | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *