Traité d’Amsterdam Définition | Finance de marché

Traité d’Amsterdam

Le Traité d’Amsterdam fut signé le 2 octobre 1997 et entra en vigueur le 1er mai 1999. Il compléta le traité de Maastricht qui avait créé l’Union Européenne. Il évoqua plusieurs domaines comme la politique étrangère, l’emploi, la sécurité ou la justice, avec l’idée d’accroître l’intégration européenne entre les 15 pays membres de l’époque et faciliter l’élargissement aux pays d’Europe centrale.

L’un des volets les plus connus du Traité d’Amsterdam est l’instauration de la libre circulation des personnes, sans contrôle aux frontières, entre Etats membres de l’Union, avec des transferts de souveraineté notables en matière de visas, d’immigration ou de droit d’asile.

L’autre volet important est plus politique. Il s’agit d’améliorer l’architecture institutionnelle de l’Union, en maintenant l’unanimité pour les questions liées à l’élargissement à d’autres pays ou la fiscalité par exemple, mais en instaurant progressivement la prise de décisions à la simple majorité pour les autres questions.

Sont également affirmées les volontés de développer une politique étrangère et de sécurité commune (PESC), et la promotion d’une coordination entre les Etats membres en matière d’emploi, de lutte contre le chômage et d’égalité hommes-femmes.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Définition | Tags : , , | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *