L’investissement locatif, opportunité de rendement alternative

immo-pinel

Pour les investisseurs actions, l’année 2018 s’annonce plus que morose. Le S&P 500 est en passe de réaliser sa pire performance mensuelle depuis une décennie, passant brutalement dans le rouge cette année après des mois d’euphorie. Les investisseurs européens ne sont pas mieux lotis, avec un Euro STOXX 50 frôlant pour l’instant la barre des -10%. Et ne comptez pas sur le marché obligataire pour soutenir le tout, celui-ci peinant encore à afficher des rendements positifs en euros pour des placements relativement sans risques. Face à la difficulté de trouver des rendements satisfaisants, il devient aisé de comprendre l’intérêt renouvelé pour les solutions locatives.

Selon une enquête récente du Crédit Foncier, plus de 68% des Français sondés privilégient d’ailleurs l’immobilier pour concrétiser un investissement, bien loin devant les produits financiers bancaires ou boursiers. Pour un emprunt contracté à 7 ans ou moins, et pour des projets réalisés dans les grandes villes de l’hexagone, il n’est pas rare de décrocher des taux en-dessous de 1% auprès des banques. Ceci ne constitue cependant qu’une partie de l’intérêt pour l’immobilier. Si l’accessibilité à l’emprunt et la solidité apparente du placement immobilier expliquent pourquoi les Français privilégient avant tout ce type de véhicule d’investissement, il convient de souligner l’intérêt des dispositifs fiscaux en place, notamment pour ce qui est de l’investissement locatif. C’est notamment le cas du dispositif de défiscalisation Pinel. Remplaçant du dispositif Duflot, entré en vigueur en 2015, celui-ci permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21% du montant de l’investissement (ou jusqu’à la somme de 63 000€) si celui-ci est destiné à la location. Les conditions d’application sont cependant nombreuses et méritent d’être étudiées, comme le rappelle le site de référence en la matière.

Signe que les professionnels surveillent de prêt les initiatives politiques en matière d’immobilier et que celui-ci pourrait continuer à livrer des nouvelles positives pour les investisseurs, la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) a récemment tenu à saluer de façon très appuyée l’arrivée de Jacqueline Gourault au poste de Ministre de la Cohésion des Territoires et des relations avec les Collectivités Territoriales. On se souviendra notamment que la FNAIM a joué un rôle majeur dans l’établissement d’un dialogue avec le gouvernement d’Edouard Philippe, notamment pour ce qui est de l’abandon des dispositions telles que l’encadrement des loyers, ou la reconnaissance des titres d’agents immobiliers.

Finance de Marché est un site d’information grand public, ayant pour vocation de partager les connaissances liées aux thématiques financières. Pour en savoir plus, pour des demandes de partenariat ou autre, n'hésitez pas à nous contacter.

Catégories : Actus | Publiez votre commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *